Sûnyatâ

Ce qui réellement est, c’est la dimension de la Réalité avant qu’elle ne soit saisie de façon analytique par le réseau articulant des mots. Cette réalité pré-linguistique est la Réalité, c’est-à-dire le Néant (sûnyatâ). Le mot sûnytâ se réfère à l’état métaphysique originel de Réalité absolue où il n’est pas de choses arbitrairement posées et rendues fixes. Le simple fait qu’il n’est absolument pas d’essences fixes derrière les formes perpétuellement changeantes des phénomènes appréhendés subjectivement par l’homme constitue la plus haute Vérité.

Toshihiko Izutsu

Le kôan Zen (Fayard)

Publicités

La métaphore du miroir

“ A force de frotter le miroir, on le raie ;

Un travail trop habile ruine le jade brut.“

King-hiuan (943-1027)

L’Origine contrôlée

L’HOMME VERITABLE

Zhen Ren Ziran

Par la conception et la naissance,

un esprit s’inscrit dans un corps,

un corps s’inscrit dans un esprit,

le cosmos semble s’être divisé.

Par l’entrée en connaissance,

du connu naît un connaisseur,

du connaisseur naît un connu.

De la séparation apparente

du né et du non-né,

naît l’aliénation cognitive,

la souffrance.

Nan Shan / Au sud des nuages

par le plus Grand des Hasards…

Voici : le Bouddha qui fut est déjà parti

le Bouddha qui sera n‘a pas encore paru

Incarnés entre deux rêves

Pour rêver entre deux vies

Comment connaître la vie

Et la distinguer du rêve ?

Par hasard la forme humaine

Entre mille incarnations

Nous fut donnée…

Texte Théâtre Nô

face au mur

…Pour s’enquérir du Zen, il convient d’une pièce tranquille et de boire et de manger sans excès. Abandonnez les conditions et reposez-vous de toutes choses. Ne pensez ni au bien ni au mal, ne vous préoccupez ni du vrai ni du faux. Arrêtez les agitations de la conscience. Cessez les calculs des considérations. Ne désirez pas devenir un bouddha…

FUKAN ZAZEN GI  ( Recommandations générales concernant les règles du zazen ) de Eihei Dogen (1200-1253)