la grande illusion

Celui qui a hérité du trésor des patriarches, en vérité la possession de ce que l’homme du commun convoite lui est encombrante et inutile, il se libère des magies du monde de la forme, il recherche le vide, qu’il se présente sous forme d’espace entre les objets, d’espace pur, de silence, d’air, de lumière, ou de liberté. C’est dans cette disponibilité, cette vacuité que peut s’étendre le véritable corps de jouissance des bouddhas.

Que les objets soient formés d’amas de poussières du temps, qu’ils soient coagulés par l’illusion de la pensée ou pétris par un Dieu, qui peut le dire ?

Celui qui a avancé plus loin sur le chemin voit leur nature intime, leur qualité inhérente, les objets aussi petits soient-ils, aussi grands soient-ils, de la taille d’une graine de moutarde à celle du mont Sumeru, il les voit marqués du même sceau de la bouddhéité . Dans la forme illusoire du rapport à soi en tant qu’objets, ils méritent respect en tant que semences de bouddhéité, dans la forme éveillée qui est la vue pénétrante de la vacuité, ils sont le corps illuminé du Bouddha.

Nan Shan / Recueil de la colline du sud

_La magie du monde de la forme

Publicités

Maître Chiffon

“C’est le tissu qui devient Bouddha.“

Kôdô Sawaki / propos sur le Kesa.

_Bouddha au fil

Bouddha ultramondain

On appelle “ Bouddha ultramondain “ celui qui peut transcender les objets du triple monde, et “ sagesse sans écoulement “ son esprit, d’où rien ne s’écoule. Lorsqu’on n’élabore ni karma divino-humain ni karma infernal et qu’on ne produit pas d’état d’esprit particulier, aucune circonstance causale ne se manifeste, et dans ce corps-ci et avec cet esprit, on est un homme libre. Il n’est pas systématiquement impossible à l’homme d’être libre, mais sa liberté dépend uniquement de sa volonté. C’est ce que les soûtras entendent par les mots : “ Le Boddhisattva prend volontairement un corps.“

Les entretiens de Houang-po

_Kannon

potion magique

“ Qui n’a rencontré un maître éclairé et dégagé du monde

Absorbera en vain les potions spirituelles du grand véhicule.“

Houang-po / Les entretiens

Rolleiflex