regard dans le vide

Dans les temps anciens, il n’y avait ni lunettes pour regarder le ciel ni rayonX.

Rien de tout cela n’existait.

Il fallait donc, par soi-même, s’équiper d’yeux capables de bien voir

sans  l’aide de télescopes ou de microscopes.

Alors un jour, pour la première fois, un œil perçut la réalité dans sa totalité.

Cet œil extraordinairement perçant se vit lui-même aussi bien que les autres.

Il pénétrait le bonheur et aussi le malheur,

et regardant toute chose en ce monde avec son œil prodigieux,

pour la première fois lui apparut un monde où il n’existait absolument rien.

Kôdô Sawaki

_œil perçant

Publicités

voyage voyage…

On nous a tous envoyés

Avec mission

De conquérir le désert

Pour que le Voyageur

Voilé

Derrière nous

Laisse dans la poussière

des traces

qui n’existent pas,

Il, ou nous,

Finira au ciel

Finiront au ciel

Tous —

C’est sûr —

À moins que je m’trompe

On nous aura tous eu

Et notre temps

C’est la Vie,

La Sanction, la

Mort.

La Récompense

Au vainqueur

Ira.

Le vainqueur est Pas-Soi

 

Jack Kerouac

_au-ciel