courant d’air

Entre la foi et l’incrédulité, un souffle,

entre la certitude et le doute, un souffle.

Sois joyeux dans ce souffle présent où tu vis,

car la vie elle-même est dans le souffle qui passe !

Omar Khayyam / poète soufi du XIIe siècle

mon moulin va trop vite

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s