tréfonds

Descends plus bas, descends seulement

Dans le monde de la solitude perpétuelle,

Un monde non pas un monde, mais cela même qui n’est pas monde,

Obscurité interne, privation,

Destitution de toute propriété

Dessiccation du monde du sentir

Évacuation du monde des images

Inopérance du monde de l’esprit ;

C’est là l’un des deux chemins, l’autre

Étant le même, non mouvement

Mais abstention de mouvement ; cependant que le monde se meut

Dans l’appétence, sur ses voies métalliques

De temps passé, de temps futur.

 

T.S. Eliot

_tréfonds

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s