clair-obscur

Dans la lumière existe l’obscurité,

mais ne la prenez pas pour de l’obscurité.

Dans l’obscurité existe la lumière,

mais ne la regardez pas comme de la lumière.

Sekito Kisen / Sandokai

 

Mei et An, la lumière et l’obscurité.

Par lumière il faut entendre le monde relatif, dualiste des mots,

le monde de la pensée, le monde visible dans lequel nous vivons.

Obscurité désigne l’absolu, où il n’y a ni valeur d’échange,

ni valeur matérialiste, ni même valeur spirituelle

­— le monde que nos mots et nos pensées ne peuvent atteindre.

Vivant dans le monde de la dualité,

nous avons sans doute une compréhension de l’absolu,

que nous assimilons peut-être à la divinité.

Mais dans le bouddhisme, nous n’avons aucune idée particulière de la divinité.

L’absolu est l’absolu parce qu’il se situe au-delà de

la pensée intellectuelle ou dualiste.

Le monde de l’absolu ne peut être nié.

Beaucoup de gens disent que le bouddhisme est athée

parce qu’il n’a aucune idée particulière de Dieu.

Nous n’ignorons pas qu’il y a un absolu

mais nous n’en parlons pas beaucoup, car nous savons

qu’il se situe au-delà des limites de notre mental.

C’est ce qu’on entend pas An, l’obscurité.

Shunryu Suzuki / Sandokai

 

Publicités

Un commentaire


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s