« wouaf wouaf !!!! »

Si nous sommes dogmatiques, les difficultés surgiront.

Le nez du chien n’est pas celui de l’homme,

et l’odeur du pet, détestable pour l’un, sera un grand parfum pour l’autre.

T.Deshimaru

 

Publicités