_ Ça.

Le corps de chair est vide de moi.

L’existence va au gré des jours et des nuits,

sans qu’on puisse en suspendre le cours,

ne serait-ce qu’un instant.

Le visage aux joues roses, où est-il ?

On a beau chercher. Nulle trace de lui.

A la réflexion, on s’aperçoit qu’il y a tant

de choses du passé qui ne sauraient être revécues.

Comme l’éclair, le cœur nu,

sitôt apparu disparaît, sans jamais se figer.

Si le cœur pur est bel et bien vivant,

ce n’est pas à la suite d’un moi qu’on peut le trouver.

Ici même, le cœur s’ouvre sans avant ni après.

Que ce cœur s’éveille et nous rejetons

au loin les jeux du passé,

nous nous mettons à l’écoute de l’inaudible,

nous partons à la connaissance de l’inconnaissable,

sans que rien de cela ne soit notre fait.

Il en est ainsi, sachez-le,

pour la seule et unique raison que nous sommes ça.

 

Dôgen / shôbôgenzô / in-mo

_le cœur s'ouvre

 

Étincelle !

Bouddha Gautama  découvrit que l’Univers dans lequel nous vivons est instantané, et cette découverte lui procura une nouvelle façon de voir et de penser sa vie de même que les problèmes philosophiques qui l’avaient troublé dans le passé. Il développa une théorie qu’on pourrait appeler théorie de l’Univers instantané. Selon cette théorie, le temps est comme un éclair de lumière. Au moment de l’éclair, nous apparaissons ainsi que l’Univers. Lorsqu’il disparaît, nous disparaissons ainsi que l’Univers. Nos vies ne sont qu’une série de ces éclairs ; apparition et disparition constantes dans la vie, de l’Univers et de nous-mêmes.

Cette théorie est radicalement différente de nos conceptions habituelles du temps. Nous voyons habituellement le temps comme une ligne solide qui s’étend du passé lointain vers l’avenir. Mais ce genre d’entendement n’est qu’une construction mentale, une interprétation fondée sur des souvenirs et des rêves qui insiste naturellement sur le passé et l’avenir mais néglige l’instant présent, parce que ce moment, ici et maintenant, est au de-là de la réflexion ; l’esprit ne peut pas s’en saisir.

Nishijima roshi 
_splash